Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 08:00

Le 11 mars, les onze candidats de la liste conduite par Michel BOCSTAL sont élus au 1er tour de scrutin. Y avait-il d'ailleurs d'autres candidats.

L'échéance 2017 de la mandature sera reportée d'un an, jusqu'au 9 mars 2008 ; il y avait plusieurs scrutins en 2017

NOMS & Prénoms Naissance Profession Voix
VASSET Claude 10/10/1947 Inspecteur divisonnaire des impôts 185
BOCKSTAL Michel 09/10/1936 Gérant de société 182
DAGNICOURT Maryse 27/05/1950 Secrétaire 167
PERTUS Patrick 19/12/1953 Comptable 166
GUILBERT Gérard 30/09/1944 retraité SNCF 165
PRUD'HOMME Gérard 06/06/1947 Conducteur 165
JACQUEMONT Gérard 21/04/1942 Retraité Education nationale 163
DAMBRE Virginie 10/06/1974 Secrétaire commerciale 162
TAVERNIER Olivier 31/03/1969 Technicien régleur 155
ROGER Roland 29/04/1946 Retraité gendarmerie 140
BACHELET Olivier 13/02/1963 Technicien méthodes 134

 

La presse salue le 5ème mandat de maire de Michel BOCKSTAL et l'élection consécutive des 3 adjoints : Gérard JACQUEMONT, Gérard GUILBERT et Maryse DAGNICOURT.

Les élus 2001

De gauche à droite : Gérard GUILBERT, Patrick PERTUS, Roland ROGER, Gérard PRUD'HOMME, Olivier BACHELET, Virgine GEST-DAMBRE, Gérard JACQUEMONT, Michel BOCKSTAL, Olivier TAVERNIER, Maryse DAGNICOURT et Claude VASSET.

Malheureusement, ce mandat sera endeuillé à 3 reprises.

Tout d'abord, le 4 avril 2002 par le décès du premier magistrat.

Les élus 2001
Partager cet article
Repost0
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 02:22

Sources :

Les informations sur les dates et les modalités des élections municipales et du choix du maire sont issues du site de la communauté de communes de Mauron en Brocéliande

Les noms des élus proviennent des registres d'état-civil de la commune (Archives départementales et archives communales) et de quelques agendas et almanachs (Bibiliothèque municipale de Saint-Quentin. Figurent donc principalement les élus qui ont signé sur les registres d'état-civil.

ROGER, officier public EC 17894

SAVOYE, agent EC 8 prairial an IV

LEGRAND, agent municipal EC An VIII

Jean Louis Médard LEGRAND , maire, EC 25 prairial an VIII

Jean Louis Jacques LEGRAND, maire EC 1827

Pierre Nicolas CAILLAUX, adjoint

Melchior Florentin MENNECHET, maire EC 1835

1836 MENNECHET, maire CAILLAUX : adjoint

Pierre Nicolas CAILLAUX, maire EC 1837

1837 MENNECHET maire , CAILLAUX adjoint (almanach 1837)

1841 : CAILLAUX, maire DELAPLACE adjoint

Melchior Florentin MENNECHET, maire EC 1852

1852 CAILLAUX maire DOLHEN adjoint (almanach 1852)

Les élections de 1855

28 et 29 juillet 1855

1858 1859 : MENNECHET, maire;DELAPLACE adjoint (almanachs de 1858 et 1859)

Le maire est nommé par le préfet mais il n'est pas obligatoirement membre du conseil municipal

Les élections de 1860

Ernest Irénée PAYART EC 1861

Les élections de 1865

Les élections de 1870

en août 1870

Joseph Jean CARON, président de la commission municipale provisoire EC 11/10/1870

Les élections de 1871

30 avril 1871

Le maire est élu par le conseil municipal

Pierre Nicolas Joseph CAILLAUX, maire EC 21/05/1871

Constant ROGER, adjoint

Les élections de 1874

22 et 29 novembre 1874

Pierre Nicolas Joseph CAILLAUX, maire

Adolphe Ernest MENNECHET, maire (1ere fois EC le 22/10/1876)

Les élections de 1878

6 et 13 janvier 1878

Paul FAGLIN, adjoint (dernière mention 22 avril 1881)

Paul FAGLIN, maire (première mention 30 avril 1881)

Constant ROGER, adjoint (ec28/12/1881 , 884, voir avant 1883

Les élections de 1884

4 et 11 mai 1884

Paul FAGLIN, maire

Constant ROGER, adjoint

Les élections de 1888

6 et 13 mai 1888

Adolphe Ernest MENNECHET, maire (ec 26 mai 1888)

Edmond MOUSLER, adjoint

Les élections de 1892

1er et 8 mai

Paul FAGLIN, maire

Paul GODEFROY, adjoint

Les élections de 1896

On vote les 3 et 10 mai 1896

Paul FAGLIN, maire

Arthur BOULANGER, adjoint

Zéphir Aimable LECONTE, conseiller municipal

Paul GODEFROY, conseiller municipal

Les municipales de 1900

à suivre

Partager cet article
Repost0
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 09:29

Les élections municipales de 1900

Les dates retenues pour le scrutin : 6 et 13 mai 1900

Paul FAGLIN, maire

Arthur BOULANGER, adjoint décédé le 15 janvier 1901

Alfred Alphonse Alfred ROGER, adjoint, succède au précédent

Paul GODEFROY, conseiller municipal

Léon DUQUENNE, conseiller municipal

Les élections municipales de 1904

Les électeurs se déplaceront aux urnes les 1er et 8 mai 1904

Paul FAGLIN, maire

Edmond MOUSLER, adjoint, officier état civil par délégation du sous-préfet (EC 3 janvier 1905)

Paul GODEFROY, maire (EC 3 juillet 1905)

Alfred Alphonse ROGER, maire (EC du 24 juillet 1905)

Léon DUQUENNE, adjoint (EC 26 septembre 1906)

Les élections municipales de 1908 :

Elles se déroulent les 3 et 10 mai 1908 .

Alfred Alphonse ROGER, chevalier du mérite agricole, maire

Léon DUQUENNE adjoint

Paul GODEFROY, conseiller municipal

Les élections municipales de 1912 :

Les élections municipales ont lieu les 5 et 12 mai 1912.

Édouard VASSEUR, maire.

1913 :

En parcourant le registre d'état-civil de 1913 (en mairie ou aux archives départementales), on peut penser que la vie communale était un peu compliquée en cette année 1913 puisque le maire et l'adjoint font défaut..

Édouard VASSEUR, maire, a signé son dernier acte d'état-civil le 5 juillet 1913.

Signent également dans le registre de cette année-là :

Alfred ROGER, 1er conseiller municipal

Léon DUQUENNE, conseiller municipal, qui signe par délégation du 1er conseiller faisant fonction de maire, à défaut de maire et d'adjoint

Le 17 octobre, Pierre LESAGE signe comme maire. Il est instituteur en retraite et ancien secrétaire de mairie. Il est âgé d'environ 52 ans.

Les élections suivantes auraient dû se dérouler en 1916. Il faudra attendre 1919.

De 1900 à 1919De 1900 à 1919
Partager cet article
Repost0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 13:46

10 élus au 1er tour le 14 mars. Marcel Vilcocq, l'instituteur à quelques mois de la retraite, n'est élu qu'au second tour le 21.

6 anciens élus arrivent en tête du scrutin.

NOM & Prénom Naissance Profession Voix
MATHIAS Georges 01/05/1901 Comptable 135
LEGRAND Émile 24/05/1893 Retraité 133
GRAS Pierre 14/10/1927 Cultivateur 131
VERZINET Lucien 03/11/1900 Retraité SNCF 128
LAFEUILLE Pierre 09/09/1930 Ajusteur 115
JOUBE Charles 28/07/1892 Retraité SNCF 106
MALCORPS Marguerite 23/07/1912 sans 105
BOËZ Serge 26/03/1932 Chauffeur 102
COUVEZ Gaston 09/02/1908 Retraité SNCF 99
PETIT Jean 30/07/1926 Ajusteur 89
VLCOCQ Marcel 24/03/1910 Instituteur 73

 

Photo : collection Régis JOUBE - Légendage : Patrick PERTUS

Photo : collection Régis JOUBE - Légendage : Patrick PERTUS

Le 25 mars suivant, Lucien VERZINET est reconduit dans son mandat de maire avec 8 voix contre 2 à Marcel VILCOCQ.

Georges MATHIAS est élu adjoint à l'unanimité des suffrages exprimés.

Dès la 1ère séance de ce nouveau conseil (le 2 avril), les joutes verbales entre majorité et opposition démarrent.

Lors de cette séance  :

Le foyer culturel, précise encore Monsieur Vilcocq, étant une personne morale et légale n'a pas à être mis en "tutelle" par le conseil municipal et ses décisions sont souveraines et prises uniquement par le comité directeur. (*)

Lors de la même séance, sur un autre sujet :

Monsieur Vilcocq réplique qu'il n'avait aucun avis à demander au maire pour remplir consciencieusement son rôle de conseiller.

Le ton était donné.

(*) En 1977, suite à son élection comme maire, Marcel Vilcocq relance l'activité du foyer culturel en sommeil depuis plusieurs années. Lors de la  réunion "reconstructrice" du foyer, il déclare : "le foyer culturel est le bras armé du conseil municipal pour l'animation du village"

Partager cet article
Repost0
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 12:00

1965, c'est l'année du départ en retraite du S.M.I. (pardon, du secrétaire de mairie instituteur). Il y a trente ans maintenant que Marcel Vilcocq exerce cette double fonction à Essigny.

A ce que l'on entend dire actuellement, ses relations avec le maire de l'époque n'étaient pas des plus chaleureuses et il décidait de présenter une liste contre lui. Pour cela, il démissionne de son poste de secrétaire de mairie (on ne peut pas être candidat au conseil municipal si l'on est le salarié de la commune le jour du scrutin).

Le poste de secrétaire de mairie est alors tenu officiellement par Madame Gisèle VILCOCQ. En fait, c'est Monsieur VILCOCQ qui assure cette tâche en déclarant que son épouse démissionnera le 15 septembre 1965 à la nomination du nouveau directeur d'école. Monsieur Raymond BRÉBANT reprend à cette date et pour 10 ans la double casquette d'instituteur et de secrétaire de mairie.

Les élections municipales ont lieu les 14 et 21 mars 1965.

Le conseil municipal de 1965 (10 des 11 élus)

Le conseil municipal de 1965 (10 des 11 élus)

Je vous laisse le soin d'identifier ces élus. Marcel Vilcocq, élu d'opposition, ne figure pas sur la photo.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 08:00

D'après les anciens, il paraît que la démission du premier magistrat en cours de mandat était annoncée, le temps à celui-ci d'assurer sa succession en la personne de Lucien VERZINET.

A confirmer.

Toujours est-il, qu'à mi-mandat, Eugène DENIMAL démissionne. L'élection du maire eut lieu le 16 mars 1962 et c'est Lucien VERZINET qui l'emporta. 8 voix se portèrent sur son nom (sur 9 suffrages).

Partager cet article
Repost0
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 08:00

Il y a de nouveau deux listes qui s'affrontent à cette municipale de 1959 et il aura fallu deux tours de scrutin pour composer le conseil, les 8 et 15 mars.

Les archives ne donnent pas le nom des listes. Je les appellerai A et B.

Les candidats de la liste A : Eugène DENIMAL, Rémy BOCKSTAL, Henri ÉGRET, Pierre GRAS, Charles JOUBE, Pierre LAFEUILLE, Marcel LAMBERT, Émile LEGRAND, Charles MARTIN, Georges MATHIAS, Lucien VERZINET.

 

Les candidats de la liste B : Arthur HIVET, René GOGUILLON, Kléber LECOQ, Robert CALONNE, Kléber LARDIER, André DOLLÉ, André DEFRÉMONT, Marcel BOURGEOIS, Gaëtan PRUDENZANNO, Élie FRANCELLE, Lucien LEPOIRE.

Pour 227 électeurs, il y eut 196 votants et 191 suffrages exprimés. La majorité absolue est donc de 86 voix.

8 candidats dépassèrent ce nombre de suffrages et furent élus au 1er tour. Il s'agit des 8 premiers noms du tableau du conseil municipal ci-dessous, 8 candidats de la liste A.

Aux 3 "battus" de la liste A, il n'a manqué qu'une seule voix à chacun : 85 voix au lieu de 86.

Au second tour, les 3 non élus de la liste A, Eugène DENIMAL, Rémy BOCKSTAL et Charles JOUBE sont  opposés à Arthur HIVET, René GOGUILLON et Kléber LARDIER.

Au final, la liste A est élue dans sa totalité.

NOM & Prénom Naissance Profession Voix A/N
LEGRAND Émile 24/05/1893 Retraité 107 A
MATHIAS Georges 01/05/1901 Comptable 104 A
EGRET Louis 12/10/1892 Retraité SNCF 101 A
LAMBERT Marcel 07/01/1902 Contremaître 101 A
VERZINET Lucien 03/11/1900 Retraité SNCF 100 N
MARTIN Charles 26/06/1908 Chauffeur 100 A
GRAS Pierre 14/10/1927 Cultivateur 100 N
LAFEUILLE Pierre 09/09/1930 Ajusteur 98 N
DENIMAL Eugène 02/02/1899 Comptable 100 A
JOUBE Charles Émile 28/07/1892 Retraité SNCF 93 N
BOCKSTAL Rémy 10/03/1913 Artisan maçon 93 N

Les réélus sont notés d'un A, les nouveaux élus d'un N.

Le 21 mars 1959, Eugène DENIMAL est élu maire à l'unanimité des suffrages exprimés (10 voix) au 1er tour de scrutin.

L'adjoint sera Émile LEGRAND avec 10 voix contre 1 à Georges MATHIAS.

Le conseil 1959 - Collection Régis JOUBE

Le conseil 1959 - Collection Régis JOUBE

Qui reconnaissez-vous ?

Partager cet article
Repost0
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 12:00

Il n'y avait qu'une liste de candidats intitulée "Liste socialiste de défense des intérêts communaux" et tous les conseillers sont élus au 1er tour le 26 avril 1953.

9 Essignyacois non candidats ont obtenu entre 1 et 6 voix.

 

Inscrits : 223

Votants : 198

Blancs ou nuls : 39

Exprimés : 159

Majorité absolue : 80

Dans l'ordre des suffrages exprimés, sont élus :

 

NOM & Prénom Naissance Profession Voix
EGRET Louis 02/10/1892 Retraité SNCF 146
LEGRAND Émile 24/05/1893 Employé de laiterie 146
DENIMAL Eugène 02/02/1899 Comptable 142
GRAS Raymond 13/12/1901 Cultivateur 142
MATHIAS Georges 01/05/1901 Comptable 141
LAMBERT Marcel 07/01/1902 Contremaître 140
MARTIN Charles 26/06/1908 Chauffeur 138
BOURDON Maurice 25/10/1877 Jardinier 128
COUVEZ Gaston 09/02/1908 Employé SNCF 128
BOUCLY Lucienne 07/02/1888 Ménagère 126
LEFÈVRE Louis 19/06/1874 Maréchal 125

Le conseil municipal compte 3 nouveaux : Émile LEGRAND, Gaston COUVEZ et Lucienne BOUCLY

L'élection du maire et de l'adjoint a lieu 2 jours plus tard, le 28.

Eugène DENIMAL est élu maire par 10 voix contre une à Maurice BOURDON.

L'adjoint est Raymond GRAS élu également par 10 voix contre une à Charles MARTIN.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 10:00

Il a fallu 2 tours pour former le conseil municipal : 10 élus au 1er tour le dimanche 19 octobre et 1 le dimanche suivant. Tous les élus sont issus de la liste socialiste (SFIO) à laquelle s'opposait une liste communiste. A noter que le conseil se compose dorénavant de 11 membres et non plus de 10.

Il ne reste que 3 membres de l'ancien conseil : Raymond GRAS, Georges MATHIAS et Charles MARTIN.

Le 30 octobre, le conseil élit Eugène DENIMAL comme maire et Raymond GRAS comme adjoint.

Fonction NOM & Prénom Naissance Profession Voix
Maire DENIMAL Eugène 02/02/1899 comptable 104
Adjoint GRAS Raymond 13/12/1901 Cultivateur 106
Conseiller municipal MATHIAS Georges 01/05/1901 Comptable 105
Conseiller municipal MARTIN Charles 26/06/1908 Chauffeur 104
Conseiller municipal BOUCLY Eugène 05/05/1883 Retraité SNCF 104
Conseiller municipal DUCHEMIN Léon 28/08/1871 Manouvrier 103
Conseiller municipal LAMBERT Marcel 07/01/1902 Contremaître 103
Conseiller municipal BOUCLY Paul 01/04/1895 Menuisier 102
Conseiller municipal EGRET Louis 12/10/1892 Retraité SNCF 101
Conseiller municipal BOURDON Maurice 20/10/1877 Manouvrier 99
Conseiller municipal LEFÈVRE Louis 19/06/1874 Maréchal 95

Au cours de ce mandat, au hasard du registre des délibérations

La fermeture du cinéma d'Essigny

La salle de Monsieur MARTIN ne répondant plus aux prescriptions règlementaires, le préfet met en demeure le maire d'interdire d'y faire du cinéma...

Le conseil municipal donne mandat impératif au maire de n'autoriser aucune séance cinématographique dans ladite baraque.

Salle ou baraque ? Où se trouvait-elle ?

 

Fête du quartier de la gare

Le maire rend compte qu'il a autorisé les débitants du quartier de la gare à organiser une fête foraine les jours de Pâques.

Le conseil municipal, à l'unanimité, l'approuve.

Une nouvelle école

La solution du partage de la classe en 2 (l'actuelle grande salle de la mairie) ne doit être que provisoire, l'hygiène exige une solution rapide. L'inspecteur primaire engage vivement le conseil municipal à prévoir la construction d'un groupe scolaire. (réunion du conseil municipal du 29 août 1950)

Partager cet article
Repost0
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 08:00

Les élections municipales des 29 avril et 13 mai 1945 interviennent alors que la France et les alliés sont encore en guerre. Pour la première fois les femmes sont appelées à voter. Les vainqueurs du scrutin sont les partis politiques qui ont participé à la Résistance.

 

  NOM & Prénom Naissance Profession Voix
Maire TRESSENS Étienne 23/10/1900 SNCF

105

Adjoint GOGUILLON Émile 02/06/1896 Garde-canal

94

Conseiller municipal

GILLET Alphonse

03/05/1894 SNCF 104
Conseiller municipal LONCLE Fernand 25/03/1905 SNCF 103
Conseiller municipal. BOUVELLE Marcel 19/02/1914 SNCF 103
Conseiller municipal LÉGER Robert 10/08/1904 Ouvrier agricole 103
Conseiller municipal LECOQ Kléber 11/01/1915 SNCF 102
Conseiller municipal MARTIN Charles 26/06/1908 Chauffeur 102
Conseiller municipal BOBEUF Georges 17/01/1882 Mutilé 100
Conseiller municipal GRAS Raymond 13/12/1907 Cultivateur 99

A Essigny, 1 seul élu au 1er tour le 29 avril : Émile GOGUILLON ; les 10 autres le seront le 13 mai.

2anciens sont réélus : Émile GOGUILLON et Georges BOBEUF.

Communistes et socialistes

2 listes se sont affrontées lors de ce suffrage.

Une liste sous l'étiquette "Union patriotique, républicaine et antifasciste" communiste et une liste de la Section française de l'internationale ouvrière "SFIO", socialiste.

Des candidats des deux listes ont été élus.

 

Pour les communistes : Émile TRESSENS, Émile GOGUILLON, Alphonse GILLET, Marcel BOUVELLE, Robert LÉGER, Fernand LONCLE et Kléber LECOQ.

 

Pour les soclalistes : Gorges BOBEUF, Raymond GRAS, Charles MARTIN.

Le 17 mai, a lieu l'élection du maire et de l'adjoint.

Alphonse GILLET est élu maire au 1er tour de scrutin mais il refuse le poste. A l'issue du 2nd tour, c'est Étienne TRESSENS qui est proclamé maire.

Émile GOGUILLON est, quant à lui, installé en qualité d'adjoint.

Démission et décès

Le 4 décembre 1945, Émile GOGUILLON annonce la démission du premier magistrat de son mandat de maire et conseiller. Le corps électoral est convoqué pour le 23 décembre 1945 pour compléter le conseil.

Victor TRUFFIER est élu mais décède quelques jours plus tard.

Le blog a déjà consacré 2 articles à Victor Truffier :

Mandat local : le plus court et le plus long ici

Victor TRUFFIER, grand mutilé de guerre

C'est Georges MATHIAS qui complète le conseil municipal lors de l'élection du 27 janvier 1946.

Un nouveau maire

Émile GOGUILLON est élu maire avec la plus courte majorité possible (5 voix sur 9 suffrages exprimés).

Il en est de même pour Charles MARTIN, élu adjoint mais qui refuse le poste.

Robert LÉGER est élu adjoint lors du 2nd tour mais il refuse également le poste.

Ce dernier est réélu lors du 3ème tour mais il refuse de nouveau le poste.

Il n'y a donc pas d'adjoint.

De nouvelles élections municipales générales auront lieu moins de deux ans plus tard : les 19 et 26 octobre 1947.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact