Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2019 6 26 /01 /janvier /2019 10:10
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2019 4 24 /01 /janvier /2019 20:05

Filochard et Ribouldingue mais pas  Croquignol.

Les noms de deux des Pieds Nickelés ont été les pseudos de 2 Essignyacois.

Qui et quand ?

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2019 7 20 /01 /janvier /2019 13:12
De gueules à deux gerbes accostées d'or

Le géocaching nous a conduits autour de l'église de Lesdins pour la recherche d'un "trésor", d'une géocache.

La visite du cimetière attenant nous a permis de nous arrêter devant les armoiries des derniers seigneurs d'Essigny-le-Petit : la famille de Chauvenet.

"De gueules à deux gerbes accostées d'or", c'est ainsi que se blasonnent les armoiries de la famille de Chauvenet de Lesdins.

"gueules" pour rouge

"or" pour jaune

"accostées" pour côte à côte

Ce sont les deux gerbes de blé que l'on retrouve sur le blason de la commune.

g&jph

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2019 4 17 /01 /janvier /2019 09:00

Cahiers de doléances. Il y a quelques semaines encore, la référence était ceux rédigés avant la Révolution française.

Ce cahier des doléances, plaintes et remontrances de la municipalité d'Essigny-le-Petit rédigé le 1er mars 1789 est conservé aux archives départementales. "L'autre blog" vous l'a présenté le 24 septembre 2017 et les jours suivants.

Retrouvez le premier article en cliquant sur l'image.

L'entête du cahier des doléances d'Essigny-el-Petit du 1er mars 1789
L'entête du cahier des doléances du 1er mars 1789

A 230 ans d'écart, les similitudes ne sont pas rares.

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 10:21

L'Aisne nouvelle consacre une page entière à ce héros de la résistance Guy Bieler dans son édition du jour.

Trois rues portent son nom : à Saint-Quentin, Morcourt et Fonsomme.

Le Commandant Guy
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2019 4 03 /01 /janvier /2019 20:00
L'Aisne nouvelle du 26 mars 1957 - Médiathèque de Saint-Quentin

L'Aisne nouvelle du 26 mars 1957 - Médiathèque de Saint-Quentin

Notre "inconnu" aurait entre 82 et 83 ans.

Avez-vous une idée ?

Retrouvez-le sur "l'autre blog" dans quelques jours.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 03:38

"Essigny-le-Petit, naguère et jadis, parfois aujourd'hui" a poursuivi ses recherches sur les soldats "oubliés" du monument aux Morts.

Victor Lécart, soldat au 45ème régiment d'infanterie

Louis Devaux, canonnier du 210ème régiment d'artillerie de campagne

Il a également cherché si un lien familial unissait les deux Lécart, victimes civiles, avec le Lécart, soldat.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 09:00

Retrouver le parcours d'un soldat de la 1ère guerre mondiale n'est pas si difficicle que ça.

Le Courrier picard vous l'explique dans son édition du jour.

Dans le Courrier picard du jour

D'autres sites peuvent vous aider :

le site Généalogie Aisne recense de manière quasi exhaustive le nom de tous les soldats et civils morts pour la France dont le nom est gravé sur les monuments aux morts axonais.

le site Memogenweb réalise le relevé de monuments aux morts, soldats et victimes civiles, français et étrangers, tués ou disparus par faits de guerre, morts en déportation, « Morts pour la France ». Les relevés sont en cours.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 06:18

Cette semaine, l'autre blog vous propose de faire connaissance avec deux nouveaux soldats essignyacois morts pour la France mais dont le nom n'est pas gravé sur le monument. Sont-ils "vraiment oubliés" ?

Il s'agit de Paul Hauet de la classe 1907 et de Eugène Gladieux de la classe 1904.

La semaine prochaine, vous ferez connaissance avec les deux derniers soldats "oubliés", vraiment "oubliés" ?

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2018 7 09 /12 /décembre /2018 09:00

L'autre blog vous propose de faire connaissance avec deux des soldats essignyacois morts pour la France mais dont le nom n'est pas gravé sur le monument. Sont-ils "vraiment oubliés" ?

Félix Bertin

Louis Eugène Calonne

Il est aussi question de fiscalité et d'aperçus sur la vie fonsommoise de 1953.

La fiscalité

Fonsomme 1953 : de tout un peu

Bonne lecture.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact