Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2024 3 27 /03 /mars /2024 17:10

Aujourd'hui, mercredi 27 mars 2024, c'est la journée mondiale du fromage.

Il y a quelques dizaines d'années, on aurait pu fêter la journée mondiale du fromage à Essigny.

A la laiterie, on produisait notamment du maroilles

La preuve en étiquette :

En effet, 02-B était le numéro d'enregistrement de la laiterie de la Société anonyme des Fermiers réunis implantée à Essigny

Le maroilles n'était pas la seule production de la laiterie :

Cet encart publicitaire date de 1961

Sans oublier, les porcs nourris des résidus de la laiterie.

On ajoute quelques fruits et légumes du jardin, pour être un parfait locavore.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2023 5 10 /11 /novembre /2023 18:00
La mairie fête ses 140 ans le 11 novembre

Le dimanche 11 novembre 1883, Paul Faglin, maire, entouré de la majorité du conseil inaugurait la nouvelle mairie.

Avant 1883

Mais où était-elle, la mairie précédente ? A quoi ressemblait-elle ?

Sur les plans d'alignement des voies départementales de 1865, on ne trouve pas trace de la mairie ni dans la rue de Saint-Quentin, ni dans la rue du 8-mai-1945. On y voit bien la maison d'école au bord de la Somme entre les "Quatre-Chemins" et le fleuve. Sur la place publique, pas de mention de la mairie.

Du côté mairie, les archives antérieures à la première Guerre mondiale ont disparu lors du conflit. Ni délibérations, ni arrêtés, ni comptes actant les différentes étapes du dossier

Il reste, entre autres, les articles de presse pour évoquer cette nouvelle construction.

Les journaux locaux sont nombreux à l'époque. Certains ne paraissent que quelques mois, le temps d'une campagne électorale. Ils sont souvent marqués politiquement et les querelles d'opinions directes ou feutrées sont fréquentes. On le verra dans les deux comptes-rendus rédigés à partir d'un même courrier adressé aux journaux.

Avant l'édification de la nouvelle mairie-école

La 1ère mention de la construction est l'attribution d'une subvention et une autorisation d'emprunt pour la construction d'une école.

Journal de la ville de Saint-Quentin et de l'arrondissement du 24 mars 1982 - retronews.fr

Donc 9.500 fr. de subvention et une autorisation d'emprunt de 3.000 fr.

Le 2ème document trouvé dans la presse date du 5 novembre 1882. Il s'agit de la mise en adjudication des travaux de construction d'une école mixte avec logement d'instituteur et mairie.

L'adjudication au rabais est prévue le 13 novembre 1882 sur la mise à prix de 17.907 fr. Quel est le résultat de cette adjudication ? Quel est le rabais obtenu ? Quelles sont les artisans ou entreprises retenus ? Pas de mention dans la presse. Il en est de même pour les autres constructions des mairies et des écoles des alentours.

Le Journal de la ville de Saint-Quentin et de l'arrondissement du 5 novembre 1882 - retronews.fr

Le Journal de la ville de Saint-Quentin et de l'arrondissement du 5 novembre 1882 - retronews.fr

L'inauguration de la mairie-école

 
 
ESSIGNY-LE-PETIT. On nous écrit :
 
Dimanche dernier, à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle mairie, un modeste et frugal repas était offert par M. le Maire et la majorité de ses conseillers.
Chacun d'eux, outre une souscription particulière, avait procuré d'avance sa quote-part en  nature. Tout, vous le pensez bien, s'y est passé en bonne et sympathique fraternité.
M. le Maire, par quelques mots délicats, exprima les difficultés que suscite une construction d'école dans un pays sans ressource, et remercia les conseillers présents de leur bienveillant concours. C'est' en effet, grâce à leur bonne entente, que tout concourut à bâtir cette école si grandiose et tant souhaitée. On applaudit à ces paroles de M. Faglin, et l'on fit des voeux pour que les améliorations commencées fussent poursuivies. On peut donc penser que cette petite commune en voie de progrès n'en restera pas là.
Honneur donc à M. le Maire ! félicitations au conseil communal ! et remerciements au gouvernement de la République qui se montra si généreux dans le secours alloué à la commune !
 
Le Journal de la ville de Saint-Quentin et de l'arrondissement paru 2 jours plus tôt fait mention de l'église et précise :
"sur les ruines cependant tout récemment restaurées de sa pauvre et misérable église, elle verra s'élever un nouvel édifice tant à la gloire de Dieu qu'à l'honneur du pays."
 
Le Journal de la ville de Saint-Quentin et de l'arrondissement du 14 novembre 1883 - retronews.fr

Omission volontaire ou involontaire du Guetteur au sujet de l'église ? Une divergence d'opinions entre ces deux journaux ?

Les élus de l'époque : Les différents documents présentés ne citent que le maire Paul Faglin.

Celui-ci a été élu entre le 22 et le 30 avril 1881. Précédemment il était adjoint. Cette élection ne correspond pas à un renouvellement général des conseils municipaux. Ernest Édouard Mennechet, le précédent maire a-t-il démissionné ?

Je n'ai trouvé que le nom du maire adjoint : Constant Roger.

Et le maître d'école qui va prendre possession de la nouvelle école et du logement de fonction attenant ?

Il s'agit d'Alphonse Lesage, né vers 1855, époux de Sidonie Hauet. Le couple est arrivé dans la commune quelques mois auparavant. Lui exerce l'activité accessoire de greffier municipal.

Lui succèdera Pierre Lesage qui deviendra maire en 1913 jusqu'à son décès le 5 avril 1917 (Mort pour la France).

L'ancienne école communale

La commune met en vente l'ancienne maison d''école en 1884 comme le précise l’annonce trouvée dans la presse locale.

Le Journal de la ville de Saint-Quentin et de l'arrondissement du 28 septembre 1884 - retronews.fr

A quel prix s'est-elle vendue ? Qui l'a achetée ?

L'acheteur est peut-être Paul Segais (peut-être Seguay) dont le nom se trouve écrit en rouge sur le plan d'alignement à l'emplacement de l'école communale.

Voirie départementale - Département de l'Aisne

 

La mairie fête ses 140 ans le 11 novembre

Sources :

Presse locale dans gallica.bnf.fr et retronews.fr et la médiathèque de Saint-Quentin

Cartes postales (postérieures à 1900) : collections d'André Fréjat, Régis Joube et jphb

Autres : Archives départementales de l'Aisne ; département de l'Aisne ; archives communales

 

Si vous avez des renseignements complémentaires concernant la construction de la mairie-école ou le conseil municipal de l'époque, le blog se fera un plaisir de compléter cet article. Merci d'avance.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2023 6 24 /06 /juin /2023 09:55

Un Essignyacois sera-t-il porteur de la flamme olympique le 17 juillet 2024 ?

Comme en 1992 pour les J.O. d'Albertville !

Le 13 décembre 1991, la flamme a été allumée solennellement à Olympie, selon les rites traditionnels.

Le 14 décembre, la flamme fut remise officiellement par le président du COH (Comité olympique hellénique) aux présidents du COJO. Jean-Claude Killy porta la lampe de mineur qui gardait la flamme à bord du Concorde pour son voyage vers la France.

Dès le 15 décembre, le parcours de 57 jours à travers la France commençait à l’aide de 5500 relayeurs âgés de 15 et 20 ans pour se terminer le 8 février 1992 à la cérémonie d’ouverture.

Le 2 janvier 1992, un jeune Essignyacois avait l'honneur de porter ou d'accompagner la flamme sur quelques hectomètres au nord de Saint-Quentin au cours de l'étape Cambrai-Laon.

De qui s'agissait-il ? Je me souviens de son patronyme, Brogniez, mais pas de son prénom. Ils étaient deux frères dans une famille de 5 enfants et avaient un an d'écart. Lequel de ces deux frères a eu cet honneur : Éric le plus âgé des deux ou Jérôme ?

Partager cet article
Repost0
23 avril 2023 7 23 /04 /avril /2023 13:32
Elle a volé au-dessus des sources avec sa montgolfière
Le Courrier picard du 23 avril 2023

Le Courrier picard du 23 avril 2023

Sophie Miannay, c'est la "ballonniste"* qui est venue à Essigny le 19 septembre 2010 pour les fêtes du millénaire. 3 Essignyacois avaient pris place à bord de sa montgolfière pour un vol qui les a menés au-delà de Bohain.

* aéronaute

Après l'atterrissage du vol du 19 septembre 2010

Après l'atterrissage du vol du 19 septembre 2010

Partager cet article
Repost0
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 15:48
PLus de 1000 ans à Fontaine-Notre-Dame

Partager cet article
Repost0
12 août 2022 5 12 /08 /août /2022 15:59
Un vieille photo

La photo est datée de 1950.

Sur l'enseigne

CAFÉ de la GARE

MARTIN-GUILMAIN

BIÈRES LA POPULAIRE

On y voit quelques musiciens d'une fanfare et, au premier plan, l'ombre d'autres musiciens.

Qui pourrait en dire plus sur cette photo ?

Où situer ce café par rapport à la gare ?

D'où vient cette fanfare ? Reconnaissez-vous des musiciens ?

A quelle occasion sont-ils là ? La fête du quartier de la gare ?

Les Martin-Guilmain ont-ils des descendants habitant encore la commune ?

Connaissez-vous le nom d'autres tenanciers de ce café ?

Merci de votre aide pour la connaissance de la petite histoire du village.

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2021 4 30 /12 /décembre /2021 18:11

Dans les derniers jours de décembre, chaque année, l'INSEE publie les populations actualisées de chacune des communes de France.

La population communale officielle au 1er janvier 2022 est de 347 habitants.

(Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019)

Moins d'Essignyacois

Un record !

En effet, il faut remonter 201 ans en arrière pour trouver, lors d'un recensement, une population aussi basse dans la commune si on excepte les deux recensements d'après-guerre (1921 et 1946).

 

 

Moins d'Essignyacois
Partager cet article
Repost0
16 août 2021 1 16 /08 /août /2021 20:29

Daniel Dumoutier est décédé le 3 août dernier dans sa 82ème année.

Conseiller municipal depuis le 13 mars 1977, il est élu 1er adjoint le 16 janvier 1982 lors de l'élection municipale complémentaire qui a fait suite au décès de Marcel Vilcocq.

Il sera ainsi le 1er adjoint de Michel Bockstal jusqu'en 1995. Conducteur de travaux dans l'entreprise Brézillon de Noyon, il aura en charge, en toute logique, la délégation aux travaux au sein de l'équipe municipale.

Retrouvez une photo du conseil municipal de 1989 ici.

Les Essignyacois de cette époque ont pu le voir œuvrer sans relâche pour l'animation et l'embellissement de la commune.

Le puits de la rue du même nom, c'est lui ; la fontaine du stade, c'est lui aussi ; le canoé fleuri, c'est le sien,...

L'agrandissement en dur du bâtiment du stade, c'est lui et une équipe de bénévoles (élus et membres du foyer).

Les cross de propagande annuels qui pouvaient rassembler 200 compétiteurs, c'est lui encore. A retrouver ici.

Le foot, il en était (à retrouver ici), la pétanque du samedi aussi (à retrouver ici), l'orchestre des "4'Kanars" aussi, l'animation du repas des anciens, du Noël des enfants... Il répondait toujours présent.

Sans oublier la guillotine du char fleuri du 14 juillet 1989, l'estrade de la salle du foyer, les poteaux de volley-ball,....

Si vous avez d'autres souvenirs, des anecdotes, des photos, le blog les publiera en souvenir de cette époque.

 

A sa famille, à ses proches, le maire et la municipalité présentent leurs sincères condoléances.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2020 5 01 /05 /mai /2020 08:10

Une page de l'histoire essignyacoise, mais aussi de l'histoire de France.

Photo ? - Collection jphb

Photo ? - Collection jphb

Vous en souvenez-vous ?

Restons à la maison et jouons : le jeu n° 11

Vous pouvez déposer vos réponses en commentaires. Merci.

 

Restons à la maison et jouons : le jeu n° 11
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2019 4 21 /11 /novembre /2019 07:30

Un soda en ce 3ème jeudi de novembre

Une petite devinette...

Où est-ce ? A Essigny, bien sûr, mais où ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact