Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 09:00

Le 2 avril 1974, le Président de la République Georges Pompidou décède dans son appartement parisien. Il exerçait cette fonction depuis le 20 juin 1969.

 

L'élection se déroule les 5 et 19 mai.

 

Au premier tour, 12 candidats s'affrontent.

 

François MITTERRAND, candidat de l'Union de la Gauche

 

Valéry GISCARD d'ESTAING, le candidat du "changement dans la continuité", Républicain indépendant (RI)

 

Jacques CHABAN-DELMAS, le candidat pour "la nouvelle société", Union des démocrates pour la République (UDR)

 

Arlette LAGUILLER, candidate de Lutte ouvrière, premère femme candidate

 

René DUMONT, premier candidat écologiste

 

Alain KRIVINE, candidat du « Front communiste révolutionnaire »

 

Jean ROYER, candidat d'ordre moral à droite

 

Emile MULLER, candidat « réformateur et démocrate-socialiste »

 

Jean-Marie LE PEN, candidat de la « droite nationale, sociale et populaire », président du Front national

 

Bertrand RENOUVIN, nouvelle Action royalste

 

Jean-Claude SEBAG, mouvement fédéraliste européen

 

Guy HERAUD, fédéraliiste européen

 

Il y eut 26 autres candidats à la signature de présentation par les maires, conseillers généraux,...

 

Le 1er tour

 

Inscrits 232  

Votants

209  
Exprimés 206  
François MITTERRAND 122 61%
Valéry GISCARD d'ESTAING 42 21%
Jacques CHABAN-DELMAS 22 11%
Arlette LAGUILLER 8 4%
René DUMONT 3 1,5%
Alain KRIVINE 3 1,5%
Jean ROYER 3 1,5%
Emile MULLER 2 1%
Jean-Marie LE PEN 1 0,5%

 

Les 3 autres candidats n'ont eu aucune voix à Essigny.

 

Nationalement, François MITTERRAND arrive en tête à l'issue du 1er tour avec 43% devançant Valéry GISCARD d'ESTAING 33%. 

 

Le second tour :

Inscrits 232  
Votants 224  
Exprimés 219  
François MITTERRAND 143 65%
Valéry GISCARD d'ESTAING 76 35%

 

Valéry GISCARD d'ESTAING l'emporta par près de 51% des suffrages exprimés.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 09:00

A 70 jours, 10 semaines exactement, du premier tour de la présidentielle 2012, les résultats essignyacois de la seconde élection présidentielle au suffrage universel.

 

 

Au lendemain d'un réferendum où le non l'emporte, le Président de la République, Charles de Gaulle, démissionne.

 

Ce référendum portait sur la réforme des régions et la transformation du Sénat. Il a eu lieu le 27 avril. Dès le 28 avril, à 0 h 10 min, de Gaulle annonçait sa démission qui prenait effet dès ce jour-là, à midi.

 

Alain Poher, président du Sénat assure l'intérim de la présidence de la République.

 

Pour le 1er tour, le 1er juin 1969, 7 candidats s'affrontent :

 

Gaston Defferre, maire de Marseille, candidat de la SFIO (Section française de l'internationale ouvrière).

 

Louis Ducastel, sans étiquette, dit radical-socialiste indépendant.

 

Jacques Duclos, parti communiste. Député puis sénateur entre 1926 et 1975.

 

Alain Krivine, ligue communiste. Il effectue alors son service militaire.

 

Alain Poher, centre démocrate, président du Sénat, Président de la République par intérim.

 

Georges Pompidou, UNR (Union pour la nouvelle république) soutenu par les Républicains indépendants, premier ministre du 14 avril 1962 au 10 juillet 1968.

 

Michel Rocard, PSU (Parti socialiste unifié). Il participe à la fondation de ce parti en 1960.

 

1er tour

 

Inscrits 229  

Votants

187  
Exprimés 179  
Gaston DEFFERRE 14 8 %
Louis DUCASTEL
1 0,5 %
Jacques DUCLOS
84 47 %
Alain KRIVINE
2 1 %
Alain POHER 29 16 %
Georges POMPIDOU 45 25 %
Michel ROCARD 4 2,5 %


Georges POMPIDOU (44,47 % des suffrages exprimés) devance Alain POHER (23,31 %) au niveau national.

 

Second tour le 15 juin 1969

 

Inscrits 229  
Votants 160  
Exprimés 123  
Alain POHER 64 52 %
Georges POMPIDOU 59 48 %


L'absence d'un candidat de gauche au second tour a provoqué de forts taux d'abstention et de bulletins blancs ou nuls (55 %).

 

 

Georges Pompidou devint le second président de la Vème Républqiue par 58,21% des suffrages exprimés.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:00

revueduweb001.jpg

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 08:58

tableau20120206.jpg

 

 

La liste électorale fait l'objet de nombreux tableaux rectificatifs les années d'élections.

Pas moins de 6 cette année : 10 janvier, 6 février, 29 février, 6 avril, 17 avril,  5 juin

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 09:00

Non, je ne suis ni devin ni extra-lucide, ni astrologue, ni ....

Je ne lis ni dans le marc de café ni dans dans une boule de cristal, ni dans les cartes,...

 

Je fouille les archives de la mairie et j'y découvre les résultats essignyacois des précédentes présidentielles au suffrage universel.

 

La première d'entre elles se déroulait en 1965 et opposait Charles de Gaulle, président sortant à 5 autres candidats.

 

Les candidats étaient  :


  • Marcel BARBU, chef d'entreprise,  candidat sans parti. Il se présente comme le défenseur des citoyens ordinaires. On se souvient de lui au bord des larmes dans une de ses allocutions télévisées. Classé à gauche.

 

  • Charles de Gaulle, sortant, de droite, soutenu par l'UNR-UDT (Union pour la nouvelle république - Union démocratique du travail)

 

  • Jean Lecanuet, président du MRP (mouvement républicain  populaire) au centre-droit.

 

  • Pierre Marclhacy, candidat du Parti libéral européen, centriste.

 

  • François Mitterrand, candidat unique de la gauche (SFIO, Parti radical, PSU, PCF)

 

  • Jean-Louis Tixier-Vignancour, dont la campagne électorale était dirigée par Jean-Marie Le Pen, pour l'extrême-droite.

 

Donc, à 80 jours du premier tour, voici les résultats essignyacois du premier tour de 1965

 

C'était le 5 décembre 1965.

 

Inscrits

214  
Votants 190  
Exprimés 185  
Barbu 5 3%
de Gaulle 60 33%
Lecanuet 19 10%
Marcilhacy 2 1%
Mitterrand 91 49%
Tixier-Vignancour

8

4%

 

Au niveau national, de Gaulle (45% des suffrages exprimés) devançait Mitterrand (32% des suffrages exprimés).

 

Le second tour, le 19 décembre 1965, opposait donc de Gaulle à Mitterrand.

 

Inscrits 214  
Votants 196  
Exprimés 190  
de Gaulle 82 43 %
Mitterrand 108 57%

 

Charles de Gaulle l'emporta avec un peu plus de 55% des suffrages exprimés.

 

Les résultats de 1969 à 70 jours du scrutin 2012.

 

Sources : Conseil constitutionnel, Wikipédia, archives municipales.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 09:00

On peut présenter ses voeux jusqu'à la fin du mois de janvier, paraît-il.

 

Voici donc, en ce dernier jour,  les voeux essignyacois vus par la presse axonaise.

 

voeuxess002.jpg

 

voeuxess003.jpg

 

voeuxess004.jpg

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 09:00

Annoncée lors des voeux de la municipalité, la signalisation clignotante arrive :

  • A chaque extrémité du village sur la rue de Saint-Quentin
  • De part et d'autre de l'école

Les travaux débuteront la semaine prochaine (sauf conditions météo défavorables).

 

Un arrêté municipal règlementant la circulation au droit des travaux a été pris ; à voir ci-dessous.

 

arretecirc

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 09:00

enfants.jpg

 

La vie communale, ce sont des "gens", des habitants : des enfants, des grands, des petits, des anciens, des nouveaux,...garçons, filles, femmes, hommes.

 

C'est de ceux qui font la vie communale que l'édile a parlé par la suite : des naissances (7), des mariages (1), des décès (4), des nouveaux majeurs (4), des nouveaux électeurs (26), de ceux qui ont rejoint  ou quitté les Essignyacois pour former à l'aube de cette année cette communauté de 377 habitants.

 

Communauté qui peut se rassembler autour des animations du foyer culturel, de l'association de gymnastique, de la commune, de l'école.

 

Et bien sûr, le premier magistrat n'a pas oublié de mettre à l'honneur la vice-présidente du CCAS, le personnel communal, les bénévoles et les élus qui oeuvrent au bien-vivre et au bien-être dans la commune.


portraits.jpg

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 09:00

cv.jpg

 

 

Le premier magistrat a débuté son allocution de manière humoristique : "Puisque la Chine est en vogue, nous dirons que l'année  2011 fut aussi pour Essigny l'année du python. En effet, grâce à cet animal, notre village a été placé sous les feux de la rampe en occupant plusieurs fois la une des journaux locaux tout en créant une ambiance exotique et aventureuse dans nos rues pourtant souvent très calmes."

 

Peu de travaux en 2011 mais des études tous azimuts qui pourront déboucher sur des réalisations dès 2012.

 

La pacification de la circulation, leitmotiv de nombreuses cérémonies de voeux, s'est traduite pour notre commune par le retour des priorités à droite : la méthode faisant ralentir les plus fougueux des automobilistes. Ce changement des priorités sera accompagné d'ici quelque temps d'une signalisation lumineuse notamment aux abords de l'école pour un coût de 12 000 €.

L'enfouissement des réseaux et la rénovation de l'éclairage public pourraient s'achever dès cette année si nos partenaires, dont l'USEDA, trouvent les financements nécessaires. Il en coûtera là, à la commune, 35 000 €.

 

Le gros dossier (et le souci principal) qui pèse sur la municipalité essignyacoise est la prévention des risques d'inondation. Si le plan de prévention est sorti des cartons de l'Etat, il faut encore et surtout réduire les coulées de boue et le ruissellement. C'est le but des études hydrauliques menées sur le bassin versant de la Haute-Somme. Et là, Essigny est la commune la plus mal placée ; du moins du côté du relief et, par conséquence, du coût des travaux à réaliser pour réduire les risques que court la population. Le budget communal ne pourra suffire à réaliser ces travaux qui dépendent de la géographie physique et qui devraient trouver leur solution dans la géographie économique du territoire.

 

Un autre dossier est en cours : c'est l'élaboration du PLU (plan local d'urbanisme). Pour la municipalité essignyacoise, le dossier est bouclé. Mais il est actuellement en "suspension" au niveau de la communauté d'agglomération, compétente en matière d'urbanisme, pour des raisons administratives peu faciles à comprendre. Les choix et préconisations essignyacois, issus de longues réunions de travail, tardent donc à être mis en oeuvre, à notre grand déagrément.

 

A suivre.

    

jlpg.jpg

  Elus départemental et nationale lors de la cérémonie des voeux de la municipalité.

Jérôme Lavrilleux, conseiller général et Pascale Gruny, députée.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 09:00

miam2.jpg

 

Le buffet offert par Monsieur le maire et son épouse et le verre de l'amitié offert par la commune ont conclu la cérémonie des voeux de la municipalité sur lesquels nous reviendrons demain.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact