Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 08:00

Je nai pas trouvé la tombe du vieux briscard dans le cimetière communal de Fieulaine.


Par contre, j'ai découvert cette sépulture un peu curieuse et qui serait sans doute sur le circuit de visite si elle se trouvait au Père-Lachaise.


obededum.jpg

Ci-git

Louis Melchior

VENET

fils de Louis VENET

et d'Éléonore DAVID

mort à Fieulaine le 21 9bre

1864

dans sa 66ème année

---------

Nouvel Obededum, il voulut que

sa demeure embellie à ses

frais, servit d'église provisoire

pendant la construction de

la nouvelle.

 

"IL NE SERA PAS DIT

S'ÉCRIA-T-IL QU'A FIEULAINE

LE BON DIEU AURA ÉTÉ

EN LOCATION"

 

 

 

PRIEZ DIEU POUR LUI

 

 

Obededum ? qu'est-ce ?

 

 

Il faut chercher dans la Bible pour trouver cet Obededum.


Il accueillit chez lui pendant quelques mois  l'arche d'alliance qui contenait les tables de la loi en attendant la construction du premier temple et être placée dans le saint des saints par le roi Salomon.

Partager cet article
Repost0
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 08:00

"Un vieux briscard"

Connaissez-vous l'origine de cette appellation ? ou encore celle-ci : "un vieux de la vieille"

 

Vous en saurez un peu plus en lisant, par exemple, le 7ème fascicule de l'histoire de Fieulaine.

 

CHEF, c'est le cercle d'histoire et d'études de Fieulaine. Il a déjà publié 8 fascicules sur l'histoire de la commune et a aussi un site internet qui vous donne un aperçu des ses recherches.

 

boulogne.jpg

 

 

 Ce blason est celui de François Marie BOULOGNE, chevalier de l'Empire.

 

Il se blasonne ainsi :


"écartelé au 1 d'or à trois tourteaux de gueules; au 2 de gueules à un cygne d'argent; au 3 de gueules à un aigle d'argent posé sur un tube de canon de même; au 4 d'or au signe des chevaliers,d'argent."

 

Pour en savoir plus sur ce natif de Montigny-en-Arrouaise décédé à Fieulaine en 1852, cliquez ici ou bien encore achetez le fascicule dont le sommaire est ici.

 

Le blason est tiré de FranceGenWeb-Héraldique à cette page. Il a été réalisé à la demande Norbert QUINT, un autre passionné d'histoire locale dans le village natal de notre vieux briscard.

  





Partager cet article
Repost0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 10:00
Un bébé et deux enfants se trouvaient dans la voiture.

Un bébé et deux enfants se trouvaient dans la voiture.


CROIX-FONSOMME - Une automobiliste, au volant d'une Ford Galaxy avec à bord quatre passagers, a été victime d'un accident de la circulation dimanche soir vers 19 h 30.

 

Cette dame, âgée de 30 ans et domiciliée à Beautor, roulait sur le CD 70. En venant de Fonsomme, en direction de Croix-Fonsomme, à la sortie d'un double virage, elle a dérapé. Le véhicule s'est déporté sur la gauche en faisant un tête-à- queue pour s'immobiliser entre un champ et un fossé de talus. Le côté avant gauche est le plus abîmé. Le passager assis près de la conductrice, un homme de Croix-Fonsomme (29 ans), aurait été éjecté. Il souffrait d'égratignures. Les pompiers de Fresnoy-le-Grand, en présence du colonel Scailteux, ont apporté les premiers soins aux trois enfants, passagers arrière : un bébé d'à peine un an, un garçon de 11 ans et une fille de 8 ans. Cette dernière se plaignait du cou et du dos. Néanmoins, aucun blessé grave n'était à déplorer. Deux ambulances supplémentaires des casernes de Bohain et Saint-Quentin ont été appelées pour les transports. Treize pompiers au total ont été mobilisés. Les gendarmes de la communauté de brigades de Bohain, dépêchés sur les lieux, ont procédé aux constatations d'usage et régulé la circulation sur une voie.
Le dépistage alcoolémie de la conductrice s'est avéré négatif. Elle aurait quitté la route à cause de la chaussée glissante après une averse qui venait de tomber. Sa vitesse n'était peut-être pas adaptée au virage.
 

Extrait de l'Aisne Nouvelle en ligne

Partager cet article
Repost0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 08:00

20120817gauchy001

Partager cet article
Repost0
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 08:00

Nous aimons tous nos animaux mais ils ne doivent pas devenir source de problèmes pour le voisinage.

 

Pour le respect de tous, comme pour nos parents et amis, nous devons veiller à faire taire nos chiens lorsqu'ils aboient trop, à plus forte raison lorsqu'ils sont plusieurs.

 

Pour les mêmes raisons, il est insupportable de trouver des "crottes" davant nos maisons. Propriétaires des chiens, veillez à les retirer, les trottoirs n'en seront que plus propres.

 

                                                                                 

Partager cet article
Repost0
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 08:00

Je ne connais encore personne qui a prénommé sa fille Camione, mais qui sait !

 

En tout cas à Mesnil, il existe une Sainte Camione.

 

Au détour d'un chemin, à plus de 3 kilomètres de la mairie, à la limite des terroirs de Mesnil et de Sissy, on découvre Sainte Camione

 

camione01.jpg

 

 

camione02.jpg

 

 

camione03.jpg

 

Les moteurs de recherche sont plutôt muets sur cette sainte.

 

 

camione05.jpg

 

La fontaine coulait peut-être là.

 

camione06.jpg

 

Une vierge à l'enfant sur le petit autel.

 

 

Extrait de l'histoire de Mesnil

Près de la ferme de Cambrie, on trouve une fontaine dédiée à Saint Camione, une sainte peu connue aujourd’hui, mais dont la fontaine avait jadis la vertu de rendre la vigueur aux enfants langoureux. Aussi, voyait-elle souvent de nombreux pèlerins autour d’elle. Elle appartenait alors à l’abbaye de Saint-Eloi-Fontaine, aujourd’hui Commenchon, petit village du canton de Chauny. En 1472, les Bourguignons s’emparèrent de cette abbaye, la pillèrent et l’incendièrent ensuite.

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 08:00

Si on parle de laiterie à Essigny, les néo-essignyacois ne se demanderont plus où elle se trouve ou plutôt où elle se trouvait. Le propriétaire actuel a rappelé sur un panonceau l'ancien usage de son bien.

 

lalaiterie.jpg

 

laiterie2012.jpg

 

Les bâtiments en 2012

 

laiterie640

 

La laiterie entre  1950 et 1960


Merci pour ce rappel à l'histoire locale.

Partager cet article
Repost0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 08:00

On évoquait, il y a peu, la disparition de la passerelle qui enjambe la rigole du Noirieu.  Cette passerelle appartient à l'établissement public VNF (Voies navigables de France) qui n'en a plus l'utilité et a donc décidé de la déposer plutôt que de la remettre en état (Elle serait dangereuse selon leurs techniciens).

 

En attendant l'aboutissement des discussions entre VNF et la commune, des travaux de confortement des berges ont lieu entre Remaucourt et Essigny.

 

Non, il ne s'agit pas d'un jouet. Mais d'une vraie pelle hydraulique flottant sur la rigole. Posée sur des caissons métalliques étanches tout de même. Ici, elle soulève une palplanche.

 

 

palpla01.jpg

 

 

Pour vous situer, nous sommes à quelques mètres de la canalisation de gaz qui passe sous la rigole. Là, où l'an dernier, la berge avait cédé et la rigole s'était vidée.

 

palpla02.jpg

 

palpla03.jpg

 

Je ne voudrais pas être à la place de celui qui, grimpé sur le bras d'une mini-pelle, guide la mise en place de la palplanche.

 

palpla04.jpg

 

Puis, le conducteur appuie avec la pelle pour enfoncer la lourde plaque de tôle tandis que son collègue contrôle la verticalité du dispositif.

 

palpla05.jpg

 

En tout cas, il ne faut pas avoir le mal de mer car il y a du tangage et du roulis. La manoeuvre de l'engin ne doit pas en être facilitée.

 

Le lendemain, l'équipe d'entretien colmatait une fuite aux abords même du village.

 

 

 

 

palpla10.jpg

 

palpla11.jpg 

Un riverain me confiait que la remise en état de la passerelle ne plomberait sans doute pas le budget d'entretien et de maintenance affecté à l'alimentation en eau du canal de Saint-Quentin compte tenu des moyens mis en oeuvre pour obturer les fuites et consolider les berges.

Partager cet article
Repost0
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 08:00

brocrem2012

Partager cet article
Repost0
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 08:00

Non, il n'y a pas eu de précipitations récentes qui ont submergé la rue du Puits (autrefois, la ruelle Nini).

 

 

cadnapoleon

 

En bleu foncé, les limites des lieux-dits ; en bleu clair, la Somme ; en rose et rouge, le bâti

 

Sur cet extrait de plan quasi bicentenaire, on voit bien la ruelle Nini et, limitée en ocre-jaune, l'emprise de la future rigole du Noirieu.


 

Pour mieux vous y retrouver, voici la version 2012 du plan cadastral

 

cad2012001

En bleu, l'eau ; en pointillé, les limites des feuilles de cadastre ; en jaune, le bâti

 

Pour démontrer que la passerelle, édifiée par les "promoteurs du canal de Saint-Quentin" et maintenant propriété de VNF (Voies Navigables de France), rétablissait à l'époque une liaison brisée par la construction de la rigole.

 

Et en 2012, VNF voudrait couper de nouveau cette circulation....

 

Paul Urcel

 

NDLR : ces propos n'engagent que leur auteur

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact