Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 10:00

La halte devant l'église en l'honneur de Jules Pierre VERZINET blessé au Tonkin en 1884 et décédé à bord du croiseur Château-Yquem qui le ramenait en France.

 

20121111g.jpgPhoto Manu

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:00

Pour compenser l'allongement des vacances d'automne jusqu'au 12 novembre, il y aura classe le mercredi 3 avril 2013.

 

Le vendredi 10 mai, lendemain de l'Ascension, verra ses cours maintenus.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 19:00

20121111f-copie-1.jpg

 

20121111d.jpg

 

201211111b.jpg

 

20121111e.jpg

 

20121111c.jpg

 

20121111a.jpg

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 09:00

Arthur Joseph Fortuné SELLIER est né à Essigny-le-Petit le 14 août 1881. Il est le fils de Joseph Fortuné, âgé de 30 ans, employé au chemin de fer, et de Marie-Claire-Laetitia MENU, âgée de 28 ans, festonneuse.

 

Du recrutement de Saint-Quentin, tout comme d'autres Essignyacois, il effectue son service au 87ème RI caserné dans cette ville, .

 

caserne87ri.jpg

 

 

 

Il se marie le 14 mai 1910 avec Marguerite Émilienne POITE à Essigny-le-Petit.

 

De cette union naîtra le 20 mars 1912 Suzanne Émilienne SELLIER qui épousera Gaston COUVEZ, lui même cheminot et fils de cheminot.

 

Arthur SELLIER est sans doute rappelé au 287ème RI (régiment de réserve du 87ème RI) au début du conflit. Ce régiment est composé de 2210 hommes de troupe et de 37 officiers. Il embarque à Saint-Quentin le 13 août pour Clermont-les-Fermes et Bucy-les-Pierrepont puis se déplace vers Solre-le-Château (Nord) le 22 août puis se replie dès le 24 août.

Le 29 août, le régiment est aux alentours de Nouvion-et-Catillon.

Le 1er septembre, il est à Limé (sud de l'Aisne) après avoir parcouru 50 km en marche forcée en 21 h 30. Il se déplace ensuite vers Villiers-Saint-Georges (Seine-et-Marne). Dès le 6, il participe à la poursuite de l'ennemi qui se replie. Le 14, il est aux environs de Guignicourt et de Berry-au-Bac (limite Aisne-Marne) où il se retrouve sous le feu terrible de l'artillerie ennemie.

Début octobre, il est aux environs de Jonchery. Le 6, à Vignolles et Noyant près de Soissons puis reçoit l'ordre de se rendre à Vailly (12 octobre). Le régiment y subit des pertes quotidiennes jusqu'aux terribles combats des 29 et 30 octobre.

 

Les pertes de ce régiment pour les deux jours de combats sont de 801 hommes.

 

pertes287.JPG

 

Le 2ème classe Arthur SELLIER est sur la liste des disparus.


sellier287.JPG

 

 

Blessé, il a sans doute été fait prisonnier par les Allemands et soigné dans l'église de Sancy transformée en hôpital de campagne par l'ennemi. (Sancy était tombé aux mains des Allemands le 30).

 

sancyeglise.jpg

L'église de Sancy à la fin du conflit

 

sellier.jpg

 

Parmi les nombreux blessés se trouvait le fils d’un chef de bureau du chemin de fer de l’État, Lucien Busquet, qui mourut des suites de ses blessures, et fut enterré au milieu des décombres comme Arthur SELLIER.

 

 

  selliercpa.jpg

 

La sépulture de l'Essignyacois dans les années 20.

 

 

sellier002.jpg

  Paul Busquet, le père de Lucien, ce cheminot jura de tout mettre en oeuvre pour que se reconstruise ce village qui prit le nom de Sancy-les-Cheminots le 17 octobre 1929 (voir Wikipédia) en hommage à l'oeuvre cheminote.

 

sancycheminots.jpg

 

La renaissance de ce village, entièrement anéanti en 1918, est donc le résultat de la grande fraternité des cheminots et sur le blason de cette commune axonaise, figure la coupe d'un rail.

 

545px-Blason ville fr Sancy-les-Cheminots (Aisne).svg

 

Plus tard, les corps inhumés dans de nombreux cimetières furent transférés dans des nécropoles dont celles de Soupir II (qui date de 1934) dans laquelle se trouve la sépulture d'Arthur SELLIER.

 

selliersoupir.jpgLa sépulture d'Arthur SELLIER

 

soupircimetiere.jpg

 

Vue partielle de la nécropole française Soupir II.

 

Sources :

État-civil de la commune d'Essigny-le-Petit

Site "Mémoire des hommes"

Site "Memorial GenWeb"

Site "Wikipedia"


Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 13:00

noel2012.jpeg

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 09:00

convocm20111115.jpeg

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 09:00

belote.jpg

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 09:00

La fin de l'année approche.

Qui te l'a dit ?

Le facteur, l'éboueur et le sapeur-pompier qui ont frappé à la porte pour me proposer leurs calendriers.

 

La fin de l'année approche.

Comment l'as-tu vu ?

Les "enguirlandeurs" dans leur nacelle ont lancé des fils lumineux au-dessus de la chaussée.

 

La fin de l'année approche.

Comment l'as-tu su ?

Les distributeurs de réclames  ont bourré ma boîte à lettres avec des catalogues de jouets.La ronde des marchés de Noël a succédé à la ronde des brocantes. Les chalets de bois remplacent les manèges à Saint-Quentin.

 


Noël est déjà partout. Et pourtant, il reste 47 jours. On a l'impression qu'on voudrait déjà être demain et on se plaint de ne pas voir le temps passer.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 09:00

silo1960.jpg

Collection Régis Joube

 

silo.jpg

 

Une cinquantaine d'années séparent ces deux vues du silo. 

 

 

Ainsi, te voilà, toi, te voilà encore ! On te voit de partout... Où qu'on aille ici tu es à l'horizon, un peu brumeux dans le lointain, vaste et pensif comme ces châteaux, ces montagnes et ces ponts qu'on aperçoit à l'arrière-plan des tableaux de la Renaissance - presque beau.

 

...

 

Lire le texte complet sur le blog de Carole Chollet

 

Retrouvez l'album des cartes postales anciennes d'Essigny ici.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 09:00

Nouveau-permis-conduire-puce.jpg

 

Adieu le bout de papier rose, bonjour la carte à puce – du même format que la carte bancaire – qui devra être renouvelée tous les 15 ans (mais sans examen) et tous les 5 ans pour les permis des catégories C (poids lourd) et D (transports en commun).
Si vous êtes titulaire d’un permis de conduire remis avant le 19 janvier 2013, vous devrez le faire renouveler en 2033 et comme disait IAM, Demain c’est loin !
Le renouvellement du permis permettra d’actualiser entre autres la photo d’identité et l’adresse de son titulaire. Il contiendra les empreintes digitales du conducteur et pourra être utilisé pour consulter le solde des points, ainsi que pour payer les amendes en ligne.

Les objectifs de ce nouveau permis sont simples :
- lutter contre la fraude.
- garantir la libre circulation des personnes.
- améliorer la sécurité routière.

Le permis moto change également

Le permis A1 pour les motos jusqu’à 125 cm3 reste accessible à partir de 16 ans. Mais deux nouveaux permis ont été créé.
Le premier, le permis A2, pour les motos entre 125 et 600 cm3, accessible à partir de 18 ans (bridé pour 2 ans).
Deux ans plus tard, le titulaire du permis A2 pourra accéder au permis A (permis toutes motos à partir de 24 ans) après avoir effectuée une formation de sept heures.
Le second permis créé, le permis AM pour les cyclomoteurs de 50cm3, à partir de 14 ans et avec un examen de code de la route et une formation de sept heures dans une école de conduite.

 

Information transmise par Pascale et Régis Guilmain

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact