Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 08:00

Les Actes de capitulation du Troisième Reich sont constitués par les deux versions de l'Acte de reddition militaire (en anglais : Act of military surrender), qui constituent le texte légal de la capitulation du 3ème Reich par lequel le commandement suprême des forces armées allemandes se rendit sans condition et simultanément aux commandements suprêmes des forces expéditionnaires alliées en Europe et de l'Union soviétique à la fin, en Europe, de la Deuxième Guerre mondiale. La première capitulation fut signée à Reims à h 41 le 7 mai 1945, la seconde à Berlin à 23 h 1 le 8 mai 1945 à l'heure de Berlin, soit à h 1 le 9 mai 1945 à l'heure de Moscou (ce qui explique que l'évènement soit commémoré en Russie le 9 mai).

 

La cérémonie essignyacoise se déroulera le mardi 7 mai à 19 heures. Rendez-vous devant la mairie.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 16:00

(*) Caisses à savon.

 

Bichancourt, que certains Essignyacois connaissent pour son refuge LPO (Ligue de protection des oiseaux), était, ce dimanche, le théâtre d'une course de caisses à savon.

 

Une descente, quelques ballots de paille et barrières,.... et c'est parti.

 

soapbox07

 

 

soapbox10-copie-1.jpg

 

Y a-t-il un pilote ?


 

soapbox02

 

Il faut parfois se plier en 4.

 

soapbox06

 

Arrosage par forte chaleur.


 

soapbox03

 

Du bricolage de vélos...


 

soapbox04

 

... au véhicule de pro.

 

soapbox08

 

L'avertisseur sonore est indispensable

 

soapbox11

de même que les freins.

 

soapbox01

La Croix-Rouge tenait un poste à mi-descente.

 

Pour en savoir plus sur la prochaine animation "nature"au refuge LPO le 26 mai, cliquez ici.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 08:00

Le village préféré des Français sera-t-il axonais ?

 

Le village de Parfondeval a été choisi pour représenter la Picardie lors de l'émission de France 2 "Le village préféré des Français" une émission présentée par Stéphane Bern en juin 2013

 

Vous aimez Parfondeval, la Thiérache , l'Aisne, la Picardie alors allez vite voter (pour Parfondeval bien sûr ) sur le site de France 2

 

parfondeval_francoise-delol.jpg

 

Photo Françoise Delol

Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 11:10

Les professionnels sont admis sur la brocante (à l'exception des professionnels de bouche qui concurrenceraient les stands de l'organisateur) au tarif de 20 euros l'emplacement de 5 ml .

 

Nombre d'emplacements limité.

 

Renseignements par téléphone au 03 23 07 98 47.

 

Inscriptions en mairie le samedi 27 avril de 10 h à 12 h et le lundi 6 mai de 14 h à 18 h.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 08:00

De 20 h à 8 h, du lundi au samedi, entre le 13 et le 25 mai;

C'est la durée maximale du chantier de la S.N.C.F. aux abords d'Essigny. Le remplacment du ballast et des traverses ne durera pas si longtemps à l'arrière des habitations du village mais des trains chargés de matériaux pourront stationner et circuler sur la voie est empêcher la circulation sur le passage à niveau.

 

 

sncf002.jpg

Partager cet article
Repost0
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 08:00

Le chantier SNCF, c'est pour bientôt.

A partir du lundi 12 mai à 20 heures les travaux atteindront le secteur d'Essigny. Le passage à niveau sera alors fermé chaque nuit pendant deux semaines au maximum sauf le weeekend.

 

sncf001.jpg

Le Courrier picard du 22 avril 2013

Partager cet article
Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 11:00

SFR est désormais accessible sans payer son abonnement téléphonique à l'opérateur historique.

 

sfr.jpg

Partager cet article
Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 08:00

Lundi dernier, le conseil municipal a voté son budget 2013. Dépenses comme recettes.

Une fois les dépenses obligatoires comptablisées et les dotations versées par l'Etat connues, la marge de manoeuvre est faible.

 

L'une d'elles est la pression fiscale que subissent les Essignyacois au travers de la taxe d'habitation et des taxes foncières. Quand vous recevez les avis d'imposition correspondants, vous réglez vos impôts aux différentes collectivités territoriales : la commune, la communauté d'agglomération, le département, la région,... Chacune d'entre elles peut diminuer, maintenir ou augmenter le taux 2012.

 

Pour sa part, la commune a choisi de maintenir ses taux. Ce qui ne veut pas dire que le chèque que vous ferez en octobre-novembre sera identique à 2012 : la valeur locative de votre habitation est en hausse de 1,8% (ajustement fixé par l'Etat) et entraînera systématiquement une augmentation  équivalente à taux fixes.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:00

Plusieurs poulaillers ont reçu de la visite ces derniers jours, ou plutôt, ces dernières nuits.

 

Coqs, poules, oies,... ont été victimes du rusé goupil.

 

Le piégeur averti par la mairie aura-t-il raison de la bête rousse ?

 

renard.jpg

 

D'après le piégeur qui a rencontré un des propriétaires hier en fin d'après-midi, le rusé a plus d'un tour dans son sac.


Et comme il y a encore de nombreux "garde-mangers"  [ou des garde-manger, ces deux orthographes au pluriel sont admises] dans Essigny, ce ne sera pas facile. Il vous entendra, verra, sentira avant que vous ne soupconniez sa présence. L'odeur humaine sur un piège, sur un appât l'en détournera. Rebouchez les trous en bas du grillage, il l'escaladera. Il pourra se blottir plusieurs jours dans sa tanière, en changer avec sa progéniture. Et s'il loge dans le talus qui longe la voie ferrée, comment l'en déloger ?

 


Bref vos gallinacées et autres volailles ne sont pas encore à l'abri de son féroce appétit.

 

Poil de Carotte allait fermer les poules tous les soirs. A l'abri de la bête.

 

 

— Je parie, dit madame Lepic, qu’Honorine a encore oublié de fermer les poules.

C’est vrai. On peut s’en assurer par la fenêtre. Là-bas, tout au fond de la grande cour, le petit toit aux poules découpe, dans la nuit, le carré noir de sa porte ouverte.

— Félix, si tu allais les fermer ? dit madame Lepic à l’aîné de ses trois enfants.

— Je ne suis pas ici pour m’occuper des poules, dit Félix, garçon pâle, indolent et poltron.

— Et toi, Ernestine ?

— Oh ! moi, maman, j’aurais trop peur !  

Grand frère Félix et sœur Ernestine lèvent à peine la tête pour répondre. Ils lisent, très intéressés, les coudes sur la table, presque front contre front.

— Dieu, que je suis bête ! dit madame Lepic. Je n’y pensais plus. Poil de Carotte, va fermer les poules !

Elle donne ce petit nom d’amour à son dernier né, parce qu’il a les cheveux roux et la peau tachée. Poil de Carotte, qui joue à rien sous la table, se dresse et dit avec timidité :

— Mais, maman, j’ai peur aussi, moi.

— Comment ? répond madame Lepic, un grand gars comme toi ! c’est pour rire. Dépêchez-vous, s’il te plaît !

— On le connaît ; il est hardi comme un bouc, dit sa sœur Ernestine.

— Il ne craint rien ni personne, dit Félix, son grand frère.

Ces compliments enorgueillissent Poil de Carotte, et, honteux d’en être indigne, il lutte déjà contre sa couardise. Pour l’encourager définitivement, sa mère lui promet une gifle.  

— Au moins, éclairez-moi, dit-il.

Madame Lepic hausse les épaules, Félix sourit avec mépris. Seule pitoyable, Ernestine prend une bougie et accompagne petit frère jusqu’au bout du corridor.

— Je t’attendrai là, dit-elle.

Mais elle s’enfuit tout de suite, terrifiée, parce qu’un fort coup de vent fait vaciller la lumière et l’éteint.

Poil de Carotte, les fesses collées, les talons plantés, se met à trembler dans les ténèbres. Elles sont si épaisses qu’il se croit aveugle. Parfois une rafale l’enveloppe, comme un drap glacé, pour l’emporter. Des renards, des loups même, ne lui soufflent-ils pas dans ses doigts, sur sa joue ? Le mieux est de se précipiter, au juger, vers les poules, la tête en avant, afin de trouer l’ombre. Tâtonnant, il saisit le crochet de la porte. Au bruit de ses pas, les poules effarées s’agitent en gloussant sur leur perchoir. Poil de Carotte leur crie :

— Taisez-vous donc, c’est moi !

ferme la porte et se sauve, les jambes, les bras comme ailés. Quand il rentre, haletant,  fier de lui, dans la chaleur et la lumière, il lui semble qu’il échange des loques pesantes de boue et de pluie contre un vêtement neuf et léger. Il sourit, se tient droit, dans son orgueil, attend les félicitations, et maintenant hors de danger, cherche sur le visage de ses parents la trace des inquiétudes qu’ils ont eues.

Mais grand frère Félix et sœur Ernestine continuent tranquillement leur lecture, et madame Lepic lui dit, de sa voix naturelle :

— Poil de Carotte, tu iras les fermer tous les soirs.

 

Poil de carotte de Jules Renard (1894)

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 11:00

Si un Essignyacois est mort pour la France au Tonkin, deux habitants de Croix-Fonsomme sont morts pour la France au Mexique.

 

croix-fonsomme_eglise.jpg

 

Mais qu'allait-on faire au Mexique ?

 

L’intervention française au Mexique ou l'expédition du Mexique  est une expédition militaire française qui eut lieu de 1861 à 1867  et avait pour objectif de mettre en place au Mexique un régime favorable aux intérêts français.

 

C'est au Mexique que se trouve Camerone dont la bataille est célébrée par la Légion étrangère.

 

La bataille de Camerone est un combat qui opposa une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines le 30 avril 1863 lors de l'expédition française au Mexique. Soixante-deux soldats de la Légion, assiégés dans un bâtiment d'une hacienda du petit village de Camaron de Tejeda, résistèrent plus d'une journée à l'assaut de 2 000 soldats mexicains. À la fin de la journée, les six légionnaires encore en état de combattre, à court de munitions, chargèrent les troupes mexicaines à la baïonnette.

Camerone est célébré chaque année comme un haut-fait de la Légion étrangère, le 30 avril, dans toutes ses unités.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact