Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 09:00

La SNCF ferme le passage à niveau pour travaux et coupe le village en deux une nouvelle fois.

Fermé une nouvelle fois
Repost 0
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 09:00

Le foyer culturel poursuit la tradition instaurée depuis quelques années maintenant.

Déguisés, les jeunes Essignyacois ont frappé aux portes et sont revenus avec une montagne de bonbons qu'ils ont partagés.

Halloween
Halloween
Halloween
Halloween
Halloween
Halloween
Halloween
Halloween

Si le blog a utilisé une photo, ou un texte d'une façon abusive, si vous estimez que la publication d'une photo et/ou de votre nom vous porte préjudice, si vous constatez une erreur, merci de me le faire savoir en complétant le formulaire obtenu par le lien " contact " . Je retirerai ces textes, photos et noms et corrigerai les erreurs . Merci.

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 09:00

Enfin, pourrait-on dire !

Il aura fallu attendre plusieurs années pour que la demande aboutisse. En effet, au moins, pour les panneaux d'entrée bien pâles, la demande auprès de la voirie départementale remonte à la municipalité précédente.

De nouveaux panneaux de signalisation
Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 08:00

Le syndicat scolaire du Noirieu a fait le point sur les modifications consécutives au transfert de la classe de Croix à Essigny, à la fin des temps d'activités périscolaires,...

Réunion du syndicat scolaire
Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 16:00

Le géocaching, chasse aux trésors des temps modernes, gagne du terrain.

Une initiation est prévue demain à Bohain. Il y a déjà 5 trésors (géocaches) à chercher. Peut-être de nouvelles d'ici à demain.

Le Courrier picard de ce jour

Le Courrier picard de ce jour

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 08:00

A Fonsomme comme à Essigny, la cohabitation entre les usagers de la voie publique pose problème.

A Essigny, ça roule trop vite, à Fonsomme, ça bouchonne.

Un képi devant les écoles

Le problème n'est pas nouveau puisque la municipalité d'Essigny avait, il y a plus de 30 ans maintenant, demandé au garde-champêtre d'assurer la sécurité des abords de l'école notamment au moment où les élèves du collège attendaient le car du matin. Un képi, ça en imposait.

Mais les gardes-champêtres ont disparu du paysage de nos communes rurales depuis bien longtemps.

Alors les autorités municipales - ici, là ou ailleurs - investissent pour prévenir, pour signaler,  pour protéger, pour interdire, pour ralentir, pour arrêter, pour surélever, pour rétrécir, pour barricader, pour alterner, que sais-je encore !

 

 

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 08:00

Toutes nos félicitations aux heureux parents.

Le Courrier picard du 15 octobre

Le Courrier picard du 15 octobre

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 08:00

C'est l'un des commentaires lus sur Facebook. On ne peut pas dire mieux.

Ça sent la marée !
Ça sent la marée !

La maréchaussée va-t-elle rechercher le pêcheur fautif ?

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 10:00

Michel BOCKSTAL, précédent maire essignyacois, était directeur de cette entreprise.

Dans un article vieux de plus de cent ans, un journaliste décrit l'activité de la Halle aux cuirs, située bien sûr à proximité des abattoirs.

"... Je continue ma promenade sur le boulevard Cordier jusqu'à l'abattoir.

Un établissement nouveau -pour moi- sollicite ma curiosité. C'est la halle aux cuirs.

Des milliers de peaux de boeufs, vaches, veaux, chèvres, chevaux, bourriques sont là, roulées ou en salaison -car on les sale pour qu’elles se gardent- attendant l’acheteur.

Elles sont vendues pour le compte des bouchers de la région qui sont tous intéressés à l'affaire. Si l'affaire est bonne. Les transactions s'élèvent déjà à un million de francs par an et le mouvement va sans cesse croissant.

Les peaux sont vendues à la bourse de la rue de la Sellerie par adjudication, le deuxième lundi de chaque mois, et les acheteurs sont nombreux. Il en vient du Canada !

C'est M Dumez qui a eu l'excellent idée d'implanter à Saint-Quentin cette pratique commerciale.

On lui prédisait des difficultés et un insuccès. C'est la réussite complète. M Filliaux est le courtier assermenté de la halle aux cuirs et son activité y trouve facilement son emploi. Somme toute, c'est un gain pour Saint-Quentin que cette institution qu'on peut traiter jusqu'à un certain point de coopérative.

Ce qui nous manque encore, c'est un marché aux laines."

Carte postale éditée vers 1925

Carte postale éditée vers 1925

Sur le panneau, au dessus du porche, on distingue 3 lignes

1ère ligne : HALLE AUX CUIRS

2ème ligne : UNION DE BOUCHERIE (?)

3ème ligne : CUIRS ET PEAUX

On voit également les initiales d'Union de Boucherie "UB" en motif dans les briques.

En 2013

En 2013

On distingue à peine HALLE AUX CUIRS au-dessus du porche en 2013.

En 2016, on ne voit plus rien. Et même "UB" sur le bâtiment voisin est en train de disparaître à la faveur d'un rejointoiement et d'un ravalement.

Ah si ! il reste la plaque à droite de la porte d'entrée.

La Halle aux cuirs

 

Extrait du journal de Saint-Quentin des 16 et 17 juin 1912.

Sources : Bibliothèque municipale et Société académique de Saint Quentin

Carte postale ancienne : Société académique

Photos : Société académique et jph

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 08:43

Le vélo me conduit le plus souvent vers Laon.

En témoigne cette photo reprise par le Courrier picard.

Promenons-nous autour de Laon

A ce passage à niveau, était autrefois la halte de Besny-et-Loizy construite à 0,9 km du village.

Promenons-nous autour de Laon

Ensuite, la halte a sans doute été supprimée et n'est restée que la maison du garde-barrières jusqu'à ce que... progrès oblige, il ne reste que le passage à niveau automatique.

Gageons qu'un jour, lui aussi disparaîtra remplacé par une barrière fixe contraignant les usagers (essentiellement les exploitants agricoles) à faire un détour de quelques centaines de mètres.

La découverte de cet endroit m'a permis d'échanger quelques correspondances avec un internaute né justement dans la maison du garde-barrières en 1954.

" Bonjour, Vous avez fait paraitre une photo dans le Courrier Picard qui représente la vue de Laon à partir de Bezny et Loizy. A l'endroit d'où a été prise la photo il y avait une maison de garde barrière ( aujourd'hui démolie). Je suis né dans cette maison en 1954. Cordialement"

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact