Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 07:00

Si tant est qu'une averse puisse être bonne après des jours et des jours d'averses et d'orages...

Hier, une nouvelle drache...

La terre est détrempée, gorgée d'eau,... et l'eau ne pénètre plus dans le sol, ruisselle, retrouve le chemin creusé par les pluies précédentes entre les rangées de maïs et les rangs de betteraves et dévale vers la commune.

Une bonne averse

Le cimetière souffre également de ce ruissellement et il faudra sans doute gratter une couche de boue mêlée de mignonnette puis recharger le tout avec de nouveaux cailloux roulés et nettoyer quelques tombes salies.

Une bonne averse

Même l'eau qui arrive en aval pose problème : elle ne trouve pas d'exutoire : le passage de l'eau du contre fossé sous la rigole pour rejoindre la Somme ne se fait plus puisque le niveau du fleuve est haut.

L'eau ne passe pas sous la rigole

L'eau ne passe pas sous la rigole

L'ancien fossé (aux dires de nos aînés) qui longeait la rive droite de la rigole et rejoignait la Somme sur le terroir de Remaucourt s'est comblé et boisé naturellement au fil des ans.

Une bonne averse

Alors l'eau boueuse qui descend du versant arrive dans le contre-fossé dont le niveau monte (y compris aux abords des maisons en amont) d'autant plus rapidement puis se retire laissant quelques millimètres de sédiments supplémentaires à chaque fois.

Rappelons qu'à la suite de la pluie centennale de 2008, une étude avait été menée pour lutter contre l'érosion et les coulées de boue et un programme arrêté.

Compte tenu de la complexité du dossier qui touche plusieurs communes, une convention a été passée avec la communauté d'agglomération qui gère l'ensemble de la réalisation des ouvrages. La commune remboursera à la communauté d'agglomération les dépenses engagées diminuées des subventions obtenues.

C'est ensuite la commune qui s'occupera de l'entretien des ouvrages : fascines, haies, fossés, bassins de rétention,.... en régie ou en accord avec les agriculteurs ou encore avec la communauté d'agglomération.

En espérant que le dossier ne passe entre d'autres mains à la suite d'un transfert de compétences.

Une bonne averse

Des réponses provisoires peuvent-elle être apportées pour protéger les quelques habitations les plus menacées ?

Partager cet article

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article

commentaires

Guilbert Gérard 02/07/2016 09:33

Bonjour,
D'abord bravo à celui qui réalisé ce reportage photos à la fois instructif et inquiétant.
Effectivement, comme il est dit dans ce reportage, au lendemain du 11Septembre 2008 un plan ambitieux, de lutte contre les dégâts consécutifs aux précipitations importantes, avait été arrêté après d'âpres discussions entre les parties prenantes (Représentants de l'Etat, communes, organismes spécialisés dans l'hydrologie, représentants des agriculteurs, représentants des services départementaux, représentants de la CASQ...,).
Quid de ce plan? Serait - il tombé à l'eau? ( sans mauvais jeu de mots).
Dans 71 jours nous fêterons le huitième anniversaire.2851 jours se sont écoulés depuis ce douloureux épisode et pas même l'embryon d'un début de mise en œuvre de ce plan, pas même la plantation de quelques fascines qui retiendraient la boue des champs et/ou la création des zones de rétention qui nous épargnerait la montée des eaux dans les caves des maisons situées en bas de bassin versant.
En attendant il faut s'armer de patience, retrousser les manches et réparer les dégâts tout en priant que le "temps politique" s'accélère afin que les plans et promesses se concrétisent.
En attendant,que faire pour obtenir des informations fiables sur le contenu de ces travaux et son planning de réalisation ? Des pétitions, une manifestation chaque 11 septembre avec dépôt de gerbe place du millénaire ?
Ces informations rasséréneraient, sans nul doute, les habitants de notre commune ainsi que ceux des communes voisines concernées par travaux.

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact