Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 09:00

Le petit-fils de Hyacinthe Perrin nous a adressé un descriptif et trois photos de l'église Sainte-Thérèse à Rennes, chef d'oeuvre de l'art déco. Vous trouverez ci-dessous son courriel.

"Je suis allé hier, entre deux rendez-vous, à l'église Sainte-Thérèse à Rennes, pour une fois, entre deux ondées, juste du soleil, pour vous faire des photos.
L'église n'est pas facile à photographier car on manque de recul, pour l'avoir en entier. Vous vouliez de l'art déco en voilà :

Église paroissiale Sainte-Thérèse, place Hyacinthe Perrin, Rennes (35), dessinée en 1932, construite pour l’association diocésaine entre 1933 (pose première pierre) et 1936 (date de consécration). L'église est un chef-d'œuvre de l'art déco, de Hyacinthe Perrin, dont il a dirigé la construction entre 1932 et 1936.

Plan en croix latine, lambris de couvrement, coupole, clocher latéral qui culmine à environ 60 m.

Destinée à accueillir un millier de fidèles, les dimensions de l'église sont importantes: 46 mètres de longueur et 28 mètres de largeur. L'extérieur de l'édifice se présente comme un emboîtement de formes géométriques avec un effet pyramidant.

 

Toujours en Bretagne

Matériaux locaux employés pour la construction : le schiste violet de Pont-Réan pour les soubassements ; le grès blanc de Saint-Germain pour les murs en élévation et le béton armé pour les structures. Ces matériaux forment un ensemble harmonieux souligné par les colorations bleu foncé de l'ardoise d'Angers.

La façade principale est précédée d'un porche dont le fronton est orné d'un motif représentant une "Hostie" portant la croix en surimpression et entourée de deux colombes. Le fronton est dominé par un Christ en croix.

La façade est flanquée d'une haute tour qui soutient une flèche surmontée d'une croix qui domine la soixantaine de mètres du sol. A côté de cette tour, une tourelle abrite un escalier d'accès à la tribune et est couronné d'une "lanterne des morts".

Toujours en Bretagne

Des animaux fantastiques sculptés par Paul Bourget au bas des rampants servent de gargouilles.

Croisée de transepts surmontée d'un dôme pyramidal reposant sur quatre arcs qui s'entrecroisent en s'appuyant sur des colonnes rondes, basses et trapues. L'église se développe autour de ce carré de transept de 12 mètres de côté couvert d'un dôme de 33 mètres. Ici le béton permet un amincissement des supports et se prête aux nouvelles exigences de la liturgie en créant un espace unitaire avec un autel visible de toutes parts.

Baptistère situé au sud/ouest de l'édifice. Fonts baptismaux clos par une grille en fer forgé rehaussé de cuivre dans laquelle s'enchâssent dans des volutes de métal les lettres Alpha et Oméga. La cuve baptismale est en pierre blanche, de forme octogonale supportée par quatre colonnettes qui reposent sur un dallage en émaux de Briare aux colonnes heurtées.

L'édifice dispose aussi d'un orgue de 21 jeux avec deux claviers et un chevalet ainsi
que de cinq cloches.

L'église Sainte-Thérèse est ornée d'un programme décoratif très riche. Pour ce chantier, Hyacinthe Perrin a réuni une équipe remarquable d'artisans et d'artistes : les frères Rault, maîtres-verriers, Albert Bourget, sculpteur, Louis Garrin, artiste-peintre, Georges Brand, ferronnier d'art, Isidore Odorico, mosaïste et Émile-Louis Evellin, orfèvre.

L'architecte a tout conçu, tout dessiné, de même pour le mobilier."

Texre et photos François-X Perrin

Texre et photos François-X Perrin

Partager cet article

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article

commentaires

guilbert 16/05/2015 08:01

Bonjour,
Très bon commentaire, fort bien renseigné, pour ce bel édifice fleuron de l'art déco qui n'est pas courant en Bretagne.
Merci pour cette communication.

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact