Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 08:00

VNF a rencontré les représentants des municipalités d'Essigny, Remaucourt et Lesdins hier.

Les représentants de Voies navigables de France sont donc au chevet de la vénérable rigole vieille de près de 200 ans et les travaux sont plus importants qu'envisagés par les experts.

800 000 €, c'est l'enveloppe que VNF consacre aux travaux sur la rigole de l'Oise et du Noirieu : pour la partie tubée entre Remaucourt et Lesdins et la partie aérienne sur Essigny. Une sacrée somme pour l'établissement public.

La prochaine étape est le remplacement de la vanne en aval du pont de la rue du 8-mai- 1945 suivie par la remise en eau, d'ici à 10 à 15 jours. Les travaux de mise en place des palplanches reprendront par la suite ; ces travaux pouvant se réaliser alors que la rigole est en eau.

Bien sûr, la Somme, notre beau fleuve a été l'objet de nombreux échanges lors de cette entrevue.

Le débit, naturellement élevé à cette saison l'est encore plus suite à plusieurs mois de pluviométrie excédentaire et au déversement des eaux que récupère la rigole sur son trajet près des nappes de la Somme. Ceci inquiète les riverains.

VNF assure que le rejet qu'elle provoque n'est que de 300 litres/seconde alors que le débit de la Somme est de plusieurs mètres cubes/seconde et affirme que les barrages, obstacles naturels et mauvais entretien du fleuve sont largement responsables du ralentissement de l'écoulement naturel et donc de cette montée des eaux.

On n'a pas encore atteint les niveaux records de 2001 où l'on voyait l'eau sourdre des terrains dans la rue du Puits notamment. mais inondation il y a : inondation des vides sanitaires, des sous-sols et des caves, terrains plus que gorgés d'eau.

La situation de la Somme devrait s'améliorer avec la remise en eau de la rigole et la reprise printanière de la végétation qui va absorber une grande partie des eaux de pluie.

VNF nous a assurés que la promenade sur les berges de la rigole sera bientôt possible : la vase épandue sur les berges en 2014 suite aux précédents travaux de dragage va être régalée.

Il a été aussi question d'arbres qui poussent de part et d'autre des berges de la rigole : ils sont 300 sur le secteur, bons à être abattus, et compte tenu des conditions particulières d'exploitation, il faut compter 660 euros pour l'abattage et le débardage de chaque arbre car la voie d'eau est le seul moyen de leur transport. Un coût global de 200 000 euros. Alors VNF s'inquiète en priorité des arbres préoccupants pour la sécurité et la sûreté des personnes et des biens bâtis.

La rigole à 800 000 euros.

Le remplacement de la vanne est la prochaine étape du chantier. Ce sera ensuite la remise en eau, indispensable au bief supérieur du canal de Saint-Quentin.

La rigole à 800 000 euros.
La rigole à 800 000 euros.

Les travaux d'étanchéité reprendront ensuite avec la pose par vibro-fonçage des palplanches jusqu'à la vanne sur le rythme 3 palplanches de 7,50 mètres, 1 palpanche de 12 mètres, 3 palplanches de 7,50 mètres,...

La rigole à 800 000 euros.

Les obstacles se multiplient et l'écoulement est plus difficile.

Que la Somme est belle !

Que la Somme est belle !

Partager cet article

Repost 0
Publié par jphb
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Essigny-le-Petit
  • Le blog d'Essigny-le-Petit
  • : Les nouvelles de la commune d'Essigny-le-Petit
  • Contact